Archives du mot-clé étiquettes

Les étiquettes collent et se décollent

Hello, hello cher ami,

Les étiquettes… ? Je déteste les étiquettes !!! Qui aime se faire étiqueter d’ailleurs ? Enfin, les autres nous les scotchent sur la peau mais on est pas en reste pour faire de même.

Mais, que sont les étiquettes ? Évidemment, tu as compris que je ne parlais pas des étiquettes que tu trouves sur les vêtements et qui te disent à quelle température tu dois laver ceux-ci ni des étiquettes à code-barres que tu trouves sur tout article commercialisé.

Non ! Je parle des étiquettes invisibles que personne ne voit mais que tout le monde s’évertue à te coller sur la peau.

Encore une fois, je suis allée vérifier la définition dans le Larousse (Je n’ai pas mon édition 2005 au moment où j’écris ces lignes, donc petit tour sur la version numérique) :

 

  • Marque fixée, fiche placée sur un objet pour en indiquer le contenu, le prix, la destination, etc.
  • Désignation, indication qui classe quelqu’un, un organe de presse, surtout dans l’ordre politique ou idéologique : L’étiquette d’un journal.
  • En informatique, ensemble de caractères alphanumériques, qui, placé devant une instruction d’un programme, permet de la repérer ; caractère ou ensemble de caractères lié à un article d’un fichier et destiné à l’identifier ; enregistrement de tête ou de fin de fichier ou de volume.
  • Cérémonial et usage dans une cour, une réception officielle ; protocole : Les exigences de l’étiquette.

 

C’est bien ce que je pensais. L’étiquette dont je parle n’est pas reprise dans le dictionnaire. Je me demande pourquoi j’écris un article sur un sujet qui n’existe pas…

Oui, c’est vrai. L’étiquette dont je parle est invisible. Les fantômes, aussi, pourtant, eux on les trouve dans le dictionnaire.

La seconde définition pourrait peut-être convenir à mon sujet mais elle est trop simple, pas assez développée, pas assez précise. « Indication qui classe quelqu’un » Je dirais même plus « Indications qui qualifient une personne d’après son caractère, son état d’esprit et son « rôle » dans la société. En fait, pour moi, tout adjectif qualifiant un individu est susceptible de devenir une étiquette, invisible, collée à notre peau.

Oui ! Mais… POUR COMBIEN DE TEMPS ?

En fait, ces étiquettes, je les imagine plus comme des post-it qui se collent, se décollent, disparaissent, réapparaissent selon certains critères :

  • la personne en face de toi (famille, ami, collègue, connaissance, inconnu…) ;
  • le sentiment, l’émotion que tu éprouves à un instant donné ;
  • ton humeur à cet instant ;
  • tes expériences personnelles ;
  • tes expériences professionnelles ;
  • etc.

Une étiquette ne te définit pas entièrement mais partiellement !!!

Quelques exemples :

  • Beau(Belle)/Laid(e)
    • question de point de vue ! Pour les uns, tu pourrais être considérée comme laide, pour les autres, tu pourrais être considérée comme belle. C’est à dire que les deux étiquettes vont alterner. Et toi, quelle étiquette vas-tu te mettre ?
    • Il va sans dire, qu’une personne « bien élevée » n’affirmera pas que tu es laide mais n’affirmera pas non plus le contraire à moins d’être hypocrite.
    • En ce qui me concerne, je ne me considérais pas vraiment comme « belle ». A ce moment, j’avais d’ailleurs du mal à accepter les compliments d’un point de vue opposé.
    • Mais j’ai compris une chose : la beauté n’est qu’une question de point de vue… Et j’ai le droit de me trouver belle. « JE SUIS BELLE » Voici l’étiquette que je veux bien garder sur moi… Les autres, je les décolle…

 

  • Rigoureux(euse)/Désinvolte
    • question de motivation ! Dans le milieu professionnel, je travaillais dans une bibliothèque qui me trouvait trop rigoureuse. Quand j’ai intégré une autre bibliothèque, mes nouveaux collègues ne me trouvaient pas assez rigoureuse.
    • à vrai dire, ce genre de qualificatif ne peut être permanent. Parfois, il faut juste un déclic, une idée, un projet pour être rigoureux, parfois, le moral au plus bas, la motivation qui dégringole et on fait preuve de désinvolture, oubliant toute rigueur. Et ben quoi ? Doit-on toujours faire preuve de perfection ?.
    • Parfois il faut du temps pour passer d’un état à l’autre… Et bien, tant pis, j’assume ma désinvolture mais décollerai dès que je veux cette étiquette.

 

  • Têtu(e)/Influençable
    • Question liée au groupe, à l’humeur !
    • Chacun a un moment donné peut être têtu sur un sujet qui le passionne, une idée, une action, etc… ou influencé par une personne qu’il admire, qui l’inquiète, etc. Cela dépend de l’Autre mais aussi de son humeur. Une personne de mauvaise ou de bonne humeur aura plus tendance à se montrer têtu. Une personne, plutôt dépressive, peu sûre d’elle, influençable. L’étiquette apparaît puis disparaît selon son état d’esprit.

 

  • Leader/Suivant
    • Question liée au groupe !

 

  • Madadroit(e)/Habile
    • Question liée au groupe, à l’humeur, aux émotions !

 

  • etc… etc…

Quelles sont tes qualités ? Quels sont tes défauts ? Voici la question qu’on te pose souvent, particulièrement à un entretien d’embauche.

A quoi tu réponds que tu manques parfois de rigueur mais que, dès que tu es motivée par un projet, tu t’y donnes à fond. Évidemment, tu es obligée de nuancer dans cette situation. Tu peux même mentir pour avoir le boulot.

Coté qualité, la réponse bateau est « sociable ». Hors, ceci ne peut être une étiquette car vivant au beau milieu de la société, par définition, tout être humain est sociable. Hors, si tu es asocial. Tu es d’office étiqueter comme tel. Hors, quelqu’un qui se dit ou est considéré comme asocial ne l’est forcément pas dans tous les cas. Encore une fois, l’étiquette finit par tomber.

Évidemment, certaines étiquettes sont relatives à des faits et ne peuvent être changées mais doivent-elles te coller à la peau pour autant ?

Quelques exemples :

  • Catégorie « sexualité »
    • Hétérosexuel – Homosexuel – Bisexuel – Transexuel
  • Catégorie « physique »
    • Des kilos en trop, trop gros, trop mince
    • Tatoué et plein de piercings
    • etc.

L’image, hein, c’est important ! Véhiculée par la société, tout ceux qui sont hors norme » devraient-ils être étiquetés ? Mais d’ailleurs, qu’est-ce que la norme ???.

Bref, chacun de nous portent des étiquettes. Elles sont un fardeau, invisibles mais bien présentes. Par exemple, pour ma famille, je suis étiquetée comme « maladroite » (de bons souvenirs à leur mémoire) et « Tétue » (aussi de nombreux exemples) et c’était vrai, je l’étais sévèrement mais ce n’est plus le cas et ces étiquettes ne sont plus que visible par ceux qui me les ont collées à la peau. En ce qui me concerne, je les ai balancées depuis longtemps. Oh, c’est vrai, je fais preuve de maladresse parfois, j’ai des convictions. Mais ceux-ci ne me définissent pas entièrement. C’est juste une part de moi…

Les étiquettes ne sont rien tant que tu décides que tu peux les enlever quand tu veux…  pour être juste toi, avec ta famille, tes amis, tes collègues, des connaissances, des inconnus, selon ton humeur, ton état d’esprit, tes émotions, tes sentiments… Tu es humain mais pas comme les autres humains… Tu es différent ! Et alors ?

Voilà 😉 !

Je termine cet article ici. Je ne sais pas si j’ai été clair. J’avoue que j’ai eu un peu de mal pour l’écrire. C’est un sujet qui me tient à cœur mais dont on parle peu. Effectivement, c’est un sujet difficile à définir. Car finalement, on est tous étiquetés. Est-ce mal ? Finalement, je crois que ces étiquettes, c’est juste ce qui nous définit, c’est ce qui nous différencie aussi, les uns des autres. Mais je crois qu’on doit garder le contrôle de celles-ci et ne pas laisser les autres nous définir.

Pour illustrer cet article, j’ai réalisé une petite vidéo. J’hésite à la mettre car au bout de cet article, je me pose encore des questions. A la fin de la vidéo, je fais disparaître toutes mes étiquettes…

Et puis non ! Je vais la mettre 😉 Après tout, d’autres étiquettes, peut être les mêmes, reviendront mais cette fois, j’en garderai le contrôle !

Après avoir vu cette vidéo, dis-moi quelles étiquettes pourrais-tu gardées sur la peau ?

Pour moi, ce serait « optimiste », « confiante », « belle », etc. 😉

Bisous,

 

Crazy Scorpion Girl 1984