Coin Philo·Récits personnels

Trop boire et trou noir

Hello, hello cher ami,

Aujourd’hui, je vais te parler de mon week-end…

 

Première partie : avant la soirée de samedi

Ce samedi, j’avais invité quelques amis à une soirée Poker. En fait d’amis, il y avait l’un de mes meilleurs amis qui avait invité pour cette soirée ses compagnons de beuverie que j’avais déjà eu l’occasion de rencontrer.

Dans l’après-midi, mon ami et moi avions écumé tous les magasins de jeux de la région afin de trouver des valises de Poker. Et bien, à notre grande surprise, ce fut assez compliqué. Le Poker, semble-t-il, n’est plus à la mode !!! Comment est-ce possible ??? Bref, au lieu de la grosse valisette que nous souhaitions, au bout de deux heures, nous en avons finalement acheté deux petites comprenant chacune 300 jetons. Nous nous réunissions dans le but de passer un bon moment et il n’était pas question de parier de l’argent.

Entre potes qui aiment boire un coup, nous avions prévu assez de boissons pour que chacun y trouve son compte. C’est toujours sympa de boire un verre en jouant une partie de Poker. 

Bref, nous n’avions pas prévu la tournure des événements mais nous nous doutions tout de même que l’alcool serait assez tentant. Ainsi, vers 20h, c’est moi qui suis allée chercher mes invités chez mon ami avec ma petite citroën c1. N’habitant pas loin, il était prévu que mon ami et ses amis rentrent à pied à la fin de notre soirée tandis que j’avais le luxe de rester chez moi, ma maison étant trop petite pour accueillir tout le monde pour la nuit. Nous aurions dû être raisonnable….

Bon, c’est vrai, j’aime bien boire… mais surtout du vin accompagnant un bon repas. Je n’aime pas la bière, mais j’aime les petits digestifs, prendre un petit shot de tequila de temps en temps, etc. Donc, ce soir-là, nous avions sortis toutes les bouteilles de nos armoires et nous avions fait quelques frais supplémentaires pour racheter des alcools à mettre en cocktail ou des alcools rares (du style chartreuse… avec son goût épicé, difficile d’y résister !)

Mais, je te jure. Nous avions bien l’intention de la faire… cette partie de Poker !

Deuxième partie : le début de la soirée (20h)

En attendant, le premier fou rire de la soirée a été quand il fallut caser trois grands gaillards à l’arrière de ma voiture !!! 😀 Heureusement que le trajet était court ! Les pauvres gars suaient à grosses gouttes. Et encore un peu, ils ne parvenaient plus à en sortir. Ha ha ha !!!

Arrivés chez moi, le fauve qui me sert de chien, accueille, à ma grande surprise les invités avec joie et une peu trop « d’excitation » à leur goût. Si tu vois, ce que je veux dire… Au bout de deux heures, après s’être laissé aller à tour de rôle sur chacun de mes amis, il s’est un peu calmé.

De notre côté, cela ne nous a pas empêché d’entamer le premier cocktail préparé pour l’occasion… Une piña collada bien corsée…

Vive discussion, le chien, un bon sujet, la dernière soirée passée ensemble, etc.

Tiens en parlant de cette dernière soirée, je crois que « j’avais vidé votre bouteille de chartreuse. J’en ai donc racheté une ce soir pour me faire pardonner 😉  » 

Avant la partie de poker, ce fut donc un shot de chartreuse pour nous donner un peu de chance. Et comme un shot, ça se vide très vite. Un autre verre pour la partie… Mais qu’est-ce donc que ce deuxième cocktail préparé « avec amour » par un ami ??? Un long island ice tea !!!

Si tu n’as jamais goûté, c’est une tuerie !!! (à prendre au pied de la lettre)

La partie commence !

Je gagne… enfin presque… j’évince plusieurs adversaires : double pairs, couleur, quinte… Je cartonne… et je termine mon verre de long island ice tea…

Troisième partie : le milieu de la soirée (??h)

La dernière adversaire que je viens d’évincé, sur ce, propose un nouveau shot de chartreuse…

« Bien sûr !!! Avec plaisir !!! »

 

Quatrième partie : la fin de la soirée (??h)

Cinquième partie : le réveil (09h30 dimanche)

Très douloureux le réveil !!! Un migraine atroce me tiraille ! Les yeux piquent, la lumière est insupportable. Un douleur inexpliquée au dessus de l’œil droit et une autre en dessous de mon genou gauche.

???????

J’ai mal au dos, mal étrangement aux fesses, et j’ai les muscles du bras gauche tendus et douloureux.

Je suis dans mon divan, la couette sur moi, bien emmitouflée, très en sécurité.

Je me dégage, tente plusieurs fois de me lever avant, finalement, d’y parvenir.

Je regarde autour de moi. Rien ne semble traîner. Quelques canettes de bières rassemblées dans un seau. Tiens ? On a bu de la bière ? Une petit mot sympa d’un ami qui en tenait sans doute, lui aussi, une bonne ! « Ils sont repartis comme prévu, ont fermé la porte à clé et repassé celle-ci dans l’embrasure de la fenêtre en oscillo-battant. Ils m’adorent ! Il m’aime. » Merci, trop gentil, trop mignon 😉 Mais pourquoi il me dit ça ??? Que s’est-il passé hier soir ??? Putain !!!! La dernière chose dont je me souvienne, c’est ce putain de verre de chartreuse devant moi.

Est-ce que je l’ai bu ????

Je prends un cachet pour la migraine et direct fonce à la salle de bain pour voir mon reflet. J’ai une belle éraflure au dessus de mon œil droit et en dessous de mon genou gauche que je m’empresse de désinfecter, quelques bleus moins douloureux dont l’un juste au niveau de ma mâchoire.

Quoiqu’il se soit passé, j’ai du avoir de la chance. Je ne suis pas du tout croyante mais je t’assure que, dans ce genre de situation, je crois sincèrement à mon ange gardien.

Pour l’heure, il est temps de me rappeler qu’un autre ami a prévu de venir passer toute l’après-midi à la maison pour jouer à un jeu de société (une de mes passions dont je parlerai un autre jour). 

J’ai hésité longtemps à l’appeler pour annuler. Mais le temps est passé et l’ami est arrivé… et la gueule de bois, heureusement, s’est atténuée. Merci bien !!!

Il faudra attendre lundi pour savoir ce qui s’est passé pendant ce foutu trou noir. Combien de temps ai-je laissé filé sans m’en rendre compte ??? D’où viennent mes blessures ? Comment me suis-je fais mes bleus ? Qu’ai-je fais de honteux pendant ce moment ?

 

Quatrième partie : la fin de soirée (minuit-03h du mat’)

… racontée par un bon ami !!!

  • Après la chartreuse que j’ai effectivement bu : (remarque : mon ami est gay…) Je lui aurais proposé de le prendre avec une Gode ceinture si ça pouvais lui faire plaisir…
    • je crois que ceci rentre dans la catégorie « ce que j’ai fait de honteux pendant mon trou noir »
  • On se serait embrassé de manière lubrique… OK ! Ah bon ? On a fait ça ?
  • Les éraflures : je serais tombée de mon transat sur la terrasse…
  • Je ne tenais pas debout et me cognais à tout (ça j’aurais pu le deviner !!!)
  • Ils sont partis après m’avoir bordé avec seulement les bouteilles d’alcools, se sont refait un cocktail, arrivés chez mon ami, n’ont pas pu le finir, se sont effondres à leur tour…

Tout d’abord, je tiens à préciser que ce que je viens de raconter ne m’arrive pas souvent mais ce n’est pas la première fois. Si je l’ai raconté avec humour, avoir un trou noir, c’est vraiment pas agréable. Peut-être que ça t’est déjà arrivé et tu comprends ce que je raconte… Peut-être, comme ma sœur, tu ne comprends pas comment on peut en arriver là…

J’aime bien l’effet que me fait l’alcool… En général, je sens ma langue se délier et je me permets de dire absolument tout ce que je pense. Ma nature première étant naïve, plutôt sociable et sans mauvaise intention, ce que je penses est généralement agréable à entendre, peut-être un peu gênant pour la personne à qui je m’adresse mais pas forcément déplaisant. Mon côté « timide » ou « introvertie » disparait également totalement et je me sens plus confiante.

Cela dit, le verre de trop, je finis par le boire car je ne sens absolument pas le moment où je sombre et m’éffondre. Avant mes 30 ans, j’étais déjà allée loin dans la consommation d’alcool (je le rappelle, ce n’est pas si fréquent, une à deux fois par an en comptant le réveillon de nouvel an) mais je n’avais jamais eu de trou noir au lendemain de la veille. Par contre, passé 30 ans, cela a commencé ! Et comme je viens de le lire, quand on commence à faire des trous noirs, il y a de fortes chances qu’ils se reproduisent.

Les trois ou quatre fois que cela m’est arrivé, j’étais en comité restreint, avec des amis. Les trous noirs, quoique irrémédiables, étaient comblés par les explications détaillées de ceux qui étaient avec moi pendant la déchéance. Voilà qui est rassurant.

Quelques conseils, si tu as l’intention de boire un coup de trop, assure-toi d’être bien entouré, de préférence par des amis qui tiennent mieux l’alcool que toi (même si, de ton avis, tu tiens déjà pas mal l’alcool), surtout n’envisage même pas de reprendre la voiture, trouve une solution au préalable pour la nuit (évite de dormir dans la voiture ou dans le jardin, gare à l’hypothermie !). Et prie ton ange gardien de te protéger, car des accidents peuvent très vite arriver.

Mais le meilleur conseil que je puisse te et me donner, c’est :

« Buvons avec modération ! »

😉

 

 

Alors, es-tu raisonnable ??? Bois-tu avec modération ? ou Aimes-tu boire un verre de trop de temps en temps ? As-tu déjà eu des trous noirs ? Raconte-moi ! 😉

 

Bisous,

 

Crazy Scorpion Girl 1984

 

PS : J’ai trouvé un article très intéressant sur les trous noir alcooliques. Je vous le partage ici 😀

PS 2 : Si vous avez trop l’habitude de boire trop et que cela vous arrive toutes les semaines, je vous conseille d’en parler à votre médecin ou d’aller voir un spécialiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

11 commentaires sur “Trop boire et trou noir

    1. Avant aussi, je retenais tout et je m’en vantais même un peu… Mais depuis 3 ans, ça a changé radicalement. Heureusement que je me suis un peu assagie côté boisson 😉 même si je laisse encore quelque fois le verre déborder… 😀
      Prends garde à la prochaine cuite 😉
      Bonne soirée, bonne nuit 🙂

      J'aime

  1. Coucou,
    Il m’est arrive de boire de trop evidement mais un trou noir ca ne m’est jamais arrivé, je suis plutot raisonnable…
    J’ai deja regretté des choses faites ou dites mais je m’en suis tjs souvenue…
    Tu l’as bien fait rire merci.
    Bisous

    J'aime

Quelles sont tes réactions par rapport à cet article ? (Laisse moi un commentaire ;-) )

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s